Livre d'or

Un second souffle pour cette partie de la ville

Depuis 48 ans qu’elle habite le quartier, Danielle Bay, présidente de l’association « Défense environnement Marceau et Riverains », a suivi de près ses transformations :

« Quand je suis arrivée en 1964,c’était un quartier d’entrepôts et de hangars, le marché aux puces était encore ici avant d’être transféré rue du Capitaine Geze, au Cap Pinède. Il a été remplacé par les immeubles Clary et Motte Tourtel, puis plus rien pendant trente ans jusqu’aux premiers travaux d’Euroméditerranée! ».

L’expansion des immeubles d’habitation suivie d’immeubles de bureaux ces dix dernières années a conduit d’autres Marseillais à venir s’installer dans le quartier, jusque-là habité majoritairement par les Dockers ou les navigateurs, proches de leur lieu de travail.

« Les hangars ont laissé la place aux habitations, les infrastructures se sont développées avec Euroméditerranée, le quartier s’est transformé, notamment avec l’arrivée du tramway et aujourd’hui nous allons accueillir l’un des pôles hospitaliers les plus performants de Marseille. Une grande chance pour cette partie de la ville ! »

En plus des nouveaux équipements publics, l’art et la culture ont aussi pris leur place : depuis septembre, Le Silo a ouvert ses portes au pied des Quais d’Arenc, et d’ici quelques temps Le FRAC (Fond Régional d’Art Contemporain) prendra sa place sur le boulevard de Dunkerque.

Danielle Bay compte également sur le développement commercial à venir pour parfaire son cadre de vie : « C’est un atout formidable de voir arriver notamment les Docks Marseille® et les Terrasses du Port car, hormis le souffle de nouveauté que cela va apporter, ces deux projets vont permettre aux habitants d’accéder, à pied, à tous types de commerces et de loisirs nécessaires ! »

> Retour Livre d'or